Biographie du Dr Robert (Bob) Thirsk

Astronaute canadien Bob Thirsk

Date et lieu de naissance : , New Westminster (Colombie-Britannique).

Études : Bob Thirsk fait ses études primaires et secondaires en Colombie-Britannique, en Alberta et au Manitoba. Il reçoit un baccalauréat ès sciences en génie mécanique de l'Université de Calgary en , une maîtrise ès sciences en génie mécanique du Massachusetts Institute of Technology (MIT) en , un doctorat en médecine de l'Université McGill en et une maîtrise en administration des affaires de la Sloan School of Management du MIT en .

Associations professionnelles : Collège des médecins de famille du Canada, Collège des médecins et chirurgiens de la Colombie-Britannique, Collège des médecins et chirurgiens de l'Ontario, Médecins de la Colombie-Britannique, Association médicale canadienne, Institut aéronautique et spatial du Canada, Ordre des ingénieurs de l'Ontario, Royal Canadian Institute for Science, Radio Amateurs du Canada, Université internationale de l'espace (professeurs auxiliaires).

Distinctions : Médaille d'or, Association des ingénieurs, géologues et géophysiciens de l'Alberta, . Prix des anciens élèves émérites, Université de Calgary, . NASA Space Flight Medal, et . Membre honoraire, Collège des médecins et chirurgiens de la Colombie-Britannique, . Médaille d'or, Ordre des ingénieurs de l'Ontario, . Prix Neil J. Armstrong, Aero Space Museum of Calgary, . Prix Alouette (à titre de membre de l'équipe du projet Tomatosphère), Institut aéronautique et spatial du Canada, . Doctorats honorifiques de l'Université de Calgary (), de l'Université du Nouveau-Brunswick (), de l'Université Simon Fraser (), de l'Université Ryerson () et de l'Université de l'île de Vancouver, . Médaille de la coopération internationale en cosmonautique, Agence spatiale fédérale russe, . Médaille Youri-Gagarine, Fédération russe de cosmonautique, . NASA Distinguished Public Service Medal, . Membre de la Paul Harris Society, Fondation Rotary du Rotary International, . Membre honoraire, Institut aéronautique et spatial du Canada, . Médaille du mérite de l'exploration spatiale, président de la Fédération russe, . Médaille Sandford Fleming, Council of the Royal Canadian Institute for the Advancement of Science, . Ordre de la Colombie-Britannique, . Nommée en son honneur : école secondaire Robert Thirsk, Calgary, . Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, . Officier de l'Ordre du Canada, . Médaille d'or et membre honoraire, Société géographique royale du Canada, . Prix Ronald G. Calhoun de l'ambassadeur en science, Partenaires en recherche, . Nommée en son honneur : rue Thirsk, University District, Calgary, . Prix Legacy, Conseil scolaire de Calgary, . Prix de distinction, école secondaire Lord Beaverbrook, Calgary, .

Expérience : En , Bob Thirsk est choisi pour faire partie du corps des astronautes canadiens. Il amorce sa formation d'astronaute en , puis est désigné spécialiste de charge utile de relève de Marc Garneau pour la mission STS-41G qui se déroule en octobre de la même année.

Il participe à divers projets de l'Agence spatiale canadienne (ASC), notamment à des campagnes de vols paraboliques et à la planification de missions. Il agit à titre de commandant d'équipage dans le cadre de deux simulations de missions spatiales : CAPSULS, une mission de sept jours réalisée en à Toronto dans les installations de Recherche et développement pour la défense Canada, et NEEMO 7, une mission sous-marine de onze jours menée en au National Undersea Research Center à Key Largo, en Floride. Il dirige une équipe internationale de recherche chargée d'étudier les effets de l'apesanteur sur le cœur et les vaisseaux sanguins.

Bob Thirsk croit fermement à l'idée d'une économie canadienne fondée sur l'exploration et l'innovation. Il encourage les jeunes Canadiens à réaliser leurs rêves en se dotant d'une solide formation et de compétences de haut niveau. Avec des spécialistes de l'éducation canadiens, il travaille à la mise sur pied des programmes pédagogiques liés à l'espace pour les élèves du primaire. Des initiatives telles que « Espace pour les espèces », « Tomatosphère » et « Du bleu au rouge » ont permis à des millions de jeunes Canadiens de vivre l'excitation des découvertes scientifiques.

Il occupe également le poste de professeur auxiliaire à l'Université internationale de l'espace, où il codirige une équipe de recherche, composée d'anciens élèves, qui étudie les effets du vol spatial sur la neuroperception.

En , l'ASC affecte Bob Thirsk au centre spatial Johnson de la NASA, à Houston, afin qu'il y poursuive sa formation de spécialiste de mission. L'enseignement poussé qu'il reçoit porte alors sur les systèmes de la navette et de la Station spatiale, les sorties extravéhiculaires, les activités de robotique et l'apprentissage du russe. Au Bureau des astronautes de la NASA, Bob Thirsk occupe le poste de capcom (personne chargée de communiquer avec la capsule) dans le cadre du Programme de la Station spatiale internationale (SSI).

En , Bob Thirsk est formé au Centre de formation des cosmonautes Youri-Gagarine, près de Moscou, et obtient son accréditation d'ingénieur de vol du véhicule spatial Soyouz. En , il assume les fonctions d'ingénieur de vol de relève pour l'astronaute italien Roberto Vittori, de l'Agence spatiale européenne, dans le cadre de la mission taxi Soyouz 10S à destination de la SSI. Au cours de cette mission de dix jours, il occupe le poste d'Eurocom (l'équivalent européen du poste de capcom) au centre de contrôle Columbus, en Allemagne. En , il reprend son rôle d'Eurocom et appuie, depuis l'Allemagne, les activités de l'équipage dans le cadre de la mission Expedition 16 à la SSI.

Expérience de vol : En et , Bob Thirsk participe à titre de spécialiste de charge utile à la mission STS-78 (Spacelab sur la vie et la microgravité [LMS]). Pendant cette mission de 17 jours à bord de la navette spatiale Columbia, Bob Thirsk et six autres membres d'équipage mènent 43 expériences internationales consacrées à l'étude des sciences de la vie et des matériaux. Les expériences en sciences de la vie portent sur l'étude des changements que subissent les plantes, les animaux et les humains pendant les vols spatiaux tandis que celles sur les matériaux concernent la cristallisation des protéines et la solidification à haute température des matériaux multiphase en apesanteur.

En , Bob Thirsk devient le premier Canadien à effectuer un séjour de longue durée à bord de la SSI. Le 27 mai, en compagnie de deux autres membres d'équipage, il s'envole à bord d'une fusée Soyouz depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. Deux jours plus tard, lorsque la capsule s'amarre au laboratoire orbital presque achevé, c'est la première fois qu'une équipe permanente de six astronautes se trouve à bord de la Station. Dans le cadre de la mission Expedition 20/21, Bob Thirsk et son équipe internationale réalisent un nombre sans précédent de recherches multidisciplinaires et d'activités de robotique complexes ainsi que des travaux de maintenance et de réparation sur les systèmes et les charges utiles de la Station. Au cours de son second voyage spatial, Bob Thirsk séjourne et travaille dans l'espace pendant 188 jours, et revient au Kazakhstan le 1er décembre.

Le Dr Thirsk prend sa retraite en tant qu'astronaute et quitte l'ASC en pour se joindre aux Instituts de recherche en santé du Canada, à Ottawa. À titre de vice-président aux affaires publiques, gouvernementales et des instituts, il a pour rôle de superviser les 13 instituts, voués à des domaines de la santé particuliers tels que la recherche sur le cancer et le vieillissement. En , il cesse ses activités au sein du gouvernement fédéral. Il est chancelier de l'Université de Calgary de à .

En -, Bob Thirsk préside le groupe d'experts sur les rôles possibles que pourrait jouer le Canada en matière de santé et d'activités biomédicales pour les vols habités dans l'espace lointain. Il est actuellement directeur de plusieurs organisations à vocation sociale.

Site Web : www.robertthirsk.ca (en anglais seulement).
Suivez Bob Thirsk sur Twitter – @RobertThirsk (en anglais seulement).

Date de modification :