Gagnants catégorie 16 ans et plus : Le cœur de Lion

  • Nom : Laura Clow
  • Âge : 18 ans
  • Ville : Ottawa (Ontario)

Traduit de la version originale

Il était une fois, dans une galaxie pas si lointaine, trois constellations, Orion, Lion et Cassiopée, qui contemplaient ensemble la beauté autour d'elles. Du Soleil émanait une douce lueur et la Lune luisait comme de l'argent. La Station spatiale internationale, quand la lumière y scintillait, ressemblait à un chevalier revêtu de son armure. Les couleurs des planètes étaient comme des touches de peinture sur le ciel étoilé : Mars à la teinte de sable, Jupiter rubis, Neptune saphir…

« Tant de beauté et si peu de gens pour l'apprécier », dit Cassiopée sur son trône.

« En effet », répond Orion, avec son arc et sa flèche monumentaux.

« Imaginez un peu toute la vie qu'il y a en bas », fait remarquer Léo le Lion. « Imaginez ce que c'est que de vivre comme ça. De humer l'air frais, de rugir en direction du ciel, de rire, de danser, de courir dans les prés… »

« Mais Léo, tu peux rugir en direction du ciel ici même », intervient Cassiopée.

Orion dit en riant : « Non, il ne peut pas. Il n'est pas un vrai lion. »

Léo fronce les sourcils : « Et pourquoi ça? »

« Les lions sont les rois de la jungle. Ils sont forts, ils sont féroces, ils sont braves », répond Orion, qui se tourne vers Léo. « Tout ce que tu n'es pas. »

Cassiopée secoue la tête : « Qu'est-ce que tu en sais? Et même, comment est-ce qu'on juge de tout ça? »

Orion laisse échapper un ricanement. « Pour commencer, on voit bien que je suis fort parce que je suis musclé! » Il lève et plie le bras pour qu'ils voient bien son gros biceps. « Et c'est évident que je suis féroce à cause de mon arc et de ma flèche. » Il pointe alors son arme vers Léo en laissant penser qu'il allait décocher la flèche. Léo a un mouvement de recul, ce qui fait de nouveau ricaner Orion. « Enfin, on voit bien que je suis brave parce que je ne tremblerais pas devant les autres comme vient de le faire Léo! ».

« Oh! Orion, que tu es méchant! », crie Cassiopée en sautant en bas de son trône capitonné.

Furieux contre Orion, Léo rugit. « Laisse tomber, Cassiopée. Je vais lui montrer que je suis un vrai lion. »

Sur ce, Léo se dirige vers la Terre en se demandant comment il pourrait faire ses preuves auprès d'Orion. Qu'est-ce qui me ferait paraitre fort, féroce et brave? Ses pensées sont interrompues par une fusée en flammes qui passe près de lui à vive allure et qui s'éloigne de plus et en plus du Soleil et de la Terre à chaque seconde qui passe.

Une fusée qui projette des flammes, Léo en avait déjà vu souvent, mais celle-ci était en flammes. Quelque chose ne tournait vraiment pas rond. Ne faisant ni une ni deux, il se précipite à sa poursuite. Il essaie de bondir devant pour la saisir avec la patte, mais les flammes sont brulantes.

Léo voit très bien qu'il sera impossible de toucher la fusée. Une idée lui vient immédiatement!

Il court aussi vite et aussi loin qu'il peut et s'arrête dans la trajectoire de la fusée. Il sait qu'il n'a qu'une seule chance de réussir son coup. S'il échoue, il sera dans un véritable pétrin, tout comme les astronautes dans la fusée.

Quand la fusée est assez proche de Léo, assez pour qu'il sente la chaleur des flammes sur son visage, il inspire très profondément, puis souffle aussi fort qu'il peut. Les flammes s'éteignent, d'un seul coup. Léo voit les astronautes à travers le hublot : ils sont tout sourire et applaudissent, sains et saufs! 

Mais la fusée file toujours à une vitesse vertigineuse. Léo arrive à peine à la suivre. Assez vite, les membres d'équipage semblent de nouveau en état de panique. Une autre idée vient à l'esprit de Léo, qui se rappelle la Station spatiale internationale que les constellations regardaient tantôt.

« Tenez-vous bien! », leur dit Léo. Il accélère pour se placer encore devant la fusée et, cette fois-ci, il la prend délicatement avec ses griffes et, avec la patte, la transporte en courant vers la Station.

Arrivés à destination, les astronautes rejoignent leurs amis. Léo reste un peu pour s'assurer qu'ils s'en sont tous sortis indemnes. Tous le remercient et lui disent au revoir d'un geste de la main.

« Léo? », dit Cassiopée en caressant doucement sa fourrure. « Ça va? J'ai tout vu… tu aurais pu te faire mal! »

« Ça va, Cassiopée. Merci. » Il se retourne vers la Station spatiale internationale et ajoute : « Me blesser m'importait peu. Je voulais qu'ils soient tous sains et saufs. »

« Oh! Léo, tu as un cœur d'or », dit Cassiopée.

Léo se tourne vers elle, les yeux remplis de larmes. « M…m…mais je ne veux pas d'un cœur d'or. C'est d'un cœur de lion que je veux! Je veux être féroce et fort et brave! »

« Léo, Léo, Léo… » La belle reine secoue la tête, un sourire aux lèvres. « Ne comprends-tu pas? Être fort et féroce, ce n'est pas important. Orion avait tort. Ce qui importe, c'est d'être gentil et de faire passer les autres avant soi. »

Ces mots semblent atteindre leur but et Léo s'essuie les yeux. « Mais la bravoure? »

« Ce que tu as fait aujourd'hui, Léo, était bien mieux que de brandir un arc. Tu as fait preuve d'un vrai courage. »

« Oh! », s'exclame-t-il. « Et… le courage, qu'est-ce que c'est? »

Cassiopée rit encore. « C'est lorsqu'on garde la tête haute même quand on a peur. »

« Mais de quoi parlait Orion, alors? »

« Il parlait de susciter la crainte, répond-elle en fronçant les sourcils, qu'il sache ou non ce qu'il disait. »

Léo jette un œil autour et ne voit Orion nulle part. « Où est passé Orion? »

Cassiopée pointe vers son trône un peu plus haut.

« Orion? Que fais-tu là? »

« J'attends », répond-il en claquant des dents, son corps basculant de l'avant vers l'arrière.

« Qu'est-ce que tu attends, au juste? »

« Qu'il n'y ait plus de feu. C'était tellement effrayant! Avez-vous vu ça? »

« Euh, en fait… » Avant de poursuivre, Léo lance un regard à Cassiopée et sourit. « En fait, on dirait bien que je ne m'en suis pas aperçu. »

Léo n'avait pas besoin de faire ses preuves auprès de quiconque. Tout ce qu'il avait besoin de savoir, c'est qu'il était bel et bien un lion. Léo et Cassiopée décident alors de réconforter Orion plutôt que de lui raconter tout ce que Léo avait fait. Les trois s'assoient ensuite côte à côte pour continuer d'admirer la beauté de la vie.

Laura Clow

Poursuivez l'exploration

Date de modification :