Campagne de recrutement d'astronautes

Le , l'Agence spatiale canadienne (ASC) a lancé la quatrième campagne de recrutement d'astronautes de l'histoire du Canada. Sur un total de 3 772 candidatures provenant de tous les coins du Canada (et même de l'extérieur du pays), seulement deux candidats ont été retenus après un processus de sélection méticuleux d'une durée d'un an.

Les deux nouveaux astronautes canadiens

L'ASC est fière d'accueillir Joshua Kutryk et Jennifer Sidey dans le corps des astronautes canadiens!

Joshua Kutryk et Jennifer Sidey

Les deux astronautes recrutés en . À gauche : Joshua Kutryk. À droite : Jennifer Sidey. (Source : ASC.)

Joshua Kutryk était pilote d'essai expérimental et pilote de chasse pour les Forces armées canadiennes à Cold Lake, en Alberta. Il est originaire de Fort Saskatchewan, en Alberta. Il est titulaire d'un baccalauréat en génie mécanique et d'une maîtrise en études de la défense du Collège militaire royal du Canada de Kingston (Ontario), d'une maîtrise en études spatiales de l'Embry-Riddle Aeronautical University (Floride), et d'une maîtrise en génie des essais en vol de l'Air University des Forces aériennes des États-Unis ( Alabama).

Il voulait devenir astronaute parce qu'il a toujours été fasciné par l'espace. Il croit que l'exploration spatiale peut aider à rendre le monde meilleur et, surtout, il veut aider l'humanité à élargir ses horizons.

Pour en savoir plus sur Joshua Kutryk :

Jennifer Sidey est ingénieure en mécanique et est originaire de Calgary, en Alberta. Elle était chercheure dans le domaine de la combustion et professeure adjointe au Département de génie de l'Université de Cambridge, au Royaume-Uni. Elle possède un baccalauréat en génie mécanique avec spécialisation de l'Université McGill, à Montréal, et un doctorat en ingénierie de l'Université de Cambridge. Elle rêvait devenir astronaute pour contribuer à l'avancement de la science pour le bien de la société et pour inciter des jeunes de tous horizons à réaliser leurs ambitions en sciences et en génie.

Pour en savoir plus sur Jennifer Sidey :

Avant de devenir astronautes en service actif comme David Saint-Jacques et Jeremy Hansen, les deux recrues devront se réinstaller à Houston, au Texas, pour suivre la formation de base d'astronaute, d'une durée de deux ans, au Centre spatial Johnson de la NASA. La prochaine débute en .

Suivez-les sur les médias sociaux pour être informés des dernières nouvelles sur leur formation et bien plus encore.

Jetons un coup d'œil au processus rigoureux par lequel ils ont dû passer durant la dernière année.

La campagne de recrutement d'astronautes

: L'appel est lancé!

Astronautes recherchés – Épisode 1 : Lancement de la quatrième campagne de recrutement d'astronautes du Canada

Du au , l'ASC invite les Canadiens et les Canadiennes à poser leur candidature au poste le moins traditionnel qui soit sur Terre, celui d'astronaute. Plus d'information sur la vidéo intitulée « Astronautes recherchés – Épisode 1 : Lancement de la quatrième campagne de recrutement d'astronautes du Canada » (Source : ASC.)

Pour la quatrième fois de l'histoire, un appel de candidatures a été lancé pour trouver de nouveaux astronautes canadiens. Ces campagnes sont rares et seulement douze Canadiens ont été recrutés dans le passé, en , et . Il s'agit d'un processus très difficile : le Canada est à la recherche de la crème de la crème!

Pour que leur candidature soit évaluée, les postulants devaient répondre à un ensemble d'exigences et conditions d'emploi, dont les suivants :

 : 3 772 candidatures provenant de tous les coins du Canada

Après une période de deux mois pour postuler, 3 772 Canadiens de partout au pays – et même à l'étranger – ont présenté leur candidature. La plupart des candidats provenait de l'Ontario, du Québec et de l'Alberta; 24 % d'entre eux étaient des femmes.

Statistiques sur les candidatures reçues dans le cadre de la campagne de recrutement d'astronautes du Canada 2016

Description texte de l'image qui pourrait devenir le prochain astronaute canadien (2 août 2016)

La Commission de la fonction publique du Canada et l'ASC ont révélé quelques statistiques à propos des candidatures présentées dans le cadre de la campagne de recrutement d'astronautes du Canada . (Source : ASC.)

Les candidats qui répondaient aux critères de base ont ensuite fait l'examen d'entrée à la fonction publique, ils ont été soumis à des tests de logique et ont subi des examens médicaux préliminaires. Parmi les aspirants astronautes restants, 72 candidats qualifiés et prometteurs ont été sélectionnés par un comité spécialisé après l'analyse de tous les profils.

: Les 72 candidats retenus entreprennent la première série de tests d'aptitudes

Astronautes recherchés – Épisode 2 : La première sélection

Dans cette vidéo, suivez ces 72 candidats lors de la première série de tests d'aptitudes qui permettra à deux d'entre eux de poursuivre leur rêve de devenir l'un des prochains astronautes canadiens. Plus d'information sur la vidéo « Astronautes recherchés – Épisode 2 : La première sélection » (Sources : ASC, NASA, Ministère de la Défense nationale, Forces‎ armées canadiennes.)

En , 72 Canadiens exceptionnels sont passés à l'étape suivante du processus de sélection. Ces candidats comptaient des physiciens, des ingénieurs, des scientifiques, des pilotes d'essai, des professeurs, pour ne nommer que ces professions.

Ensemble, ils possédaient un total de 210 diplômes universitaires, surtout en génie, en sciences de la santé, en physique, en biologie, en aéronautique et en aérospatiale.

Données sur la campagne de recrutement d'astronautes du Canada (au 2 février 2017)

Description texte de l'image Qui pourrait devenir le prochain astronaute canadien – Infographie - 2 février 2017

L'ASC a publié le les dernières données sur la campagne de recrutement d'astronautes du Canada . (Source : ASC.)

À ce stade, nous savions que les candidats répondaient aux exigences requises au chapitre de la scolarité et de l'expérience professionnelle. Il était temps de déterminer lesquels possédaient les compétences et le tempérament nécessaires pour devenir les prochains astronautes de l'ASC.

C'est là où le processus de sélection se corse. La première série de tests d'aptitudes, d'une durée de trois jours à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec, visait à tester la pensée stratégique et la forme physique des candidats :

Certains autres éléments ont aussi été examinés, comme le jugement, la motivation, la débrouillardise et le travail d'équipe, sans oublier leur aptitude à communiquer et à utiliser les médias sociaux.

À la série de tests suivante, l'évaluation s'intensifie encore plus et les candidats sont poussés à leurs limites.

: Les 32 candidats retenus sont mis en situations d'urgence simulées

Durant une semaine à Halifax, en Nouvelle-Écosse, nous avons fait subir aux 32 candidats restants des simulations de situations d'urgence exigeantes pour tester leur résilience et leur capacité à penser et à réagir sous pression, qualités cruciales dans un environnement hostile comme l'espace!

Astronautes recherchés – Épisode 3 : Sous pression

Dans cette vidéo, suivez ces 32 candidats lors de la deuxième série de tests d'aptitudes qui permettra à deux d'entre eux de poursuivre leur rêve de devenir l'un des prochains astronautes canadiens. Plus d'information sur la vidéo intitulée « Astronautes recherchés – Épisode 3 : Sous pression » (Sources : ASC, NASA.)

Seuls ou en groupe, les candidats devaient :

Pour pouvoir passer à l'étape suivante, ils devaient aussi démontrer des capacités de résolution de problèmes, de dextérité, de coordination, et de leadership, tout en faisant preuve d'esprit d'équipe, bien sûr!

Pour pouvoir passer à l'étape suivante, ils devaient aussi démontrer qu'ils avaient une bonne coordination et qu'ils possédaient des qualités de leadership.

: Les 17 candidats retenus sont soumis aux derniers tests – robotique, communication et aptitudes physiques

En , les 17 candidats toujours en lice sont annoncés! Une dernière série de tests les attendait.

Trois éléments ont été évalués :

: Les entrevues finales

Enfin, les candidats toujours en lice ont dû passer une entrevue finale au Centre spatial John-H.-Chapman devant un comité spécial formé de cadres supérieurs de l'ASC, d'experts de l'industrie, des astronautes actuels et d'astronautes retraités.

Processus de sélection des astronautes 2017

Joshua Kutryk passe une entrevue finale au Centre spatial John-H.-Chapman lors d'une des dernières étapes de la campagne de recrutement d'astronautes de . (Source : ASC.)

: Annonce des deux nouveaux astronautes canadiens!

Le , plus d'un an après l'appel de candidatures, Joshua Kutryk et Jennifer Sidey sont recrutés pour faire partie du corps des astronautes canadiens! Le premier ministre Justin Trudeau les a présentés au public, à Ottawa, lors des célébrations visant à souligner le 150e anniversaire de la confédération canadienne.

Astronautes recherchés – Épisode 5 : La sélection finale

Dans cette vidéo, le dernier épisode de notre websérie, nos deux nouveaux astronautes canadiens, Jenni Sidey et Joshua Kutryk, nous parlent des jours qui ont suivi la sélection finale, notamment l'annonce publique de leur embauche lors de la Fête du Canada à Ottawa et leur première visite à l'ASC en tant qu'astronautes canadiens. Plus d'information sur la vidéo « Astronautes recherchés – Épisode 5 : La sélection finale » (Sources : ASC.)

Poursuivez l'exploration

Date de modification :