L'Observatoire spatial Herschel

Lancement : 14 mai 2009
État : Mission terminée

Image artistique de l'Observatoire spatial Herschel

Vue d'artiste de l'Observatoire spatial Herschel (Source : ESA - D. Ducros, 2009)

L'Observatoire spatial Herschel a été le télescope infrarouge le plus imposant et le plus puissant jamais lancé dans l'espace. Au cours de sa durée de vie active, il a effectué plus de 35 000 observations et consacré plus de 25 000 heures à l'étude de l'Univers. Il nous a révélé des objets célestes qui jusque-là étaient demeurés invisibles et il nous a aidé à mieux comprendre l'origine et l'évolution d'étoiles, de planètes et de galaxies.

Bénéficiant d'un financement de l'Agence spatiale canadienne (ASC), deux équipes canadiennes d'astronomes ont joué un rôle essentiel dans la mise au point et l'exploitation de deux des trois instruments scientifiques installés à bord du télescope de l'Agence spatiale européenne (ESA), soit l'instrument hétérodyne pour l'observation dans l'infrarouge lointain (HIFI) et le récepteur d'imagerie spectrale et photométrique (SPIRE).

Le professeur Michel Fich de l'Université de Waterloo est le chercheur principal de l'instrument HIFI au Canada, auquel le pays a contribué un sous-système clé (l'unité source de l'oscillateur local) construit par COM DEV, de Cambridge en Ontario. Le professeur David Naylor de l'Université de Lethbridge agit à titre de chercheur principal de la contribution canadienne à SPIRE. L'équipe canadienne Herschel se compose de chercheurs des universités de la Colombie-Britannique, de Calgary, Western Ontario, de Toronto, de Victoria et McMaster ainsi que du Conseil national de recherches du Canada. Blue Sky Spectroscopy, de Lethbridge en Alberta, est une entreprise de haute technologie dérivée qui a vu le jour en tant que l'un des trois centres mondiaux d'expertise en traitement des données fournies par SPIRE.