Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

L'activité physique dans l'espace

Description

Publié le 3 mai 2019

262 vues

L'activité physique dans l'espace

2019-05-03 - Les astronautes doivent faire près de deux heures d'exercice par jour pour garder la forme pendant une mission dans l’espace.

L'astronaute de l'ASC David Saint-Jacques nous parle de ce en quoi consiste l’activité physique à bord de la Station spatiale internationale et des différents exerciseurs qu’il utilise dans le gymnase de l’espace : le vélo stationnaire, le tapis roulant et l’appareil d'exercice contre résistance ARED.

(Sources : Agence spatiale canadienne, NASA.)

Transcription

Narrateur : Faire de l’exercice dans l’espace, c’est possible, et c’est même essentiel! Malgré leur horaire chargé, les astronautes font près de deux heures d’exercice par jour à bord de la Station spatiale internationale.

David Saint-Jacques : En l’absence de la gravité, notre corps a tendance à laisser dissoudre nos os et à laisser nos muscles s’affaiblir parce qu’on n’en a pas vraiment besoin dans la vie de tous les jours. C’est très important de développer des méthodes pour conserver la masse musculaire et garder nos os forts.

Narrateur : L’exercice en orbite est bien différent de celui sur Terre. Dans le gymnase de l’espace, il y a trois exerciseurs :

David Saint-Jacques : On peut faire du vélo stationnaire, ça c’est très semblable à en faire sur Terre, sauf qu’on n’est pas assis sur une selle, on a juste une ceinture qui nous garde près des pédales.

Ensuite on peut faire du tapis roulant. Surprenant oui! On porte un harnais avec des élastiques qui imitent l’effet de la gravité et nous permettent de contacter le tapis roulant et faire travailler nos muscles.

Et on a cette machine incroyable qu’on appelle ARED pour faire de la musculation. Évidemment, on ne peut pas utiliser des poids et haltères en l’absence de la gravité, ça ne fonctionne pas les haltères. Alors cette machine nous permet de faire l’exercice en utilisant la pression dans les cylindres. Comme ça, on peut faire de la musculation pour à peu près toutes les parties de notre corps.

Narrateur : Ce qui ne change pas avec l’exercice sur Terre, c’est qu’après une longue et dure séance… les astronautes peuvent eux aussi avoir mal partout!

David Saint-Jacques : Lorsqu’on fait de l’exercice en orbite, c’est vraiment le même genre de physiologie que sur Terre. On étire les muscles, on les réchauffe, après on augmente l’effort, on augmente la charge, et si on y va trop fort, ça fait mal comme sur Terre.

Narrateur : La routine d’exercice est préparée et adaptée par des entraineurs spécialisés tout au long de la mission!

Télécharger

Pour connaître les propriétés et l'utilisation des vidéos veuillez vous référer à la section des avis.

Date de modification :