Contrats octroyés pour le développement de technologies spatiales pour l'avenir des vols habités

Des agences spatiales du monde entier se penchent sur l'avenir de l'exploration de l'espace lointain au-delà de la Station spatiale internationale (SSI). Le Canada s'est engagé à participer aux efforts internationaux d'exploration spatiale visant à permettre à l'humanité d'explorer plus avant le système solaire. L'établissement d'une plateforme-passerelle en orbite lunaire entre la Terre et la Lune est un élément clé de l'exploration de l'espace lointain par le Canada et ses partenaires de la communauté spatiale internationale.

Le Programme de développement des technologies spatiales (PDTS) de l'Agence spatiale canadienne (ASC) appuie l'innovation afin de favoriser la croissance du secteur spatial canadien et de réduire les incertitudes technologiques des futures missions spatiales. À l'heure actuelle, le Canada s'intéresse aux technologies nécessaires pour que des hommes et des femmes puissent s'aventurer toujours plus loin dans l'espace. À la suite d'une demande de propositions publiée en juillet 2017, l'ASC a octroyé quatre contrats totalisant 3,2 M$ pour le développement de technologies spatiales habilitantes en vue de collaborations internationales lors des vols spatiaux habités de l'avenir.

Voici la liste des contrats octroyés, où sont détaillées les organisations, la valeur des contrats et la description des projets :

Organisation Valeur du contrat Projet Objectif
MDA Corporation
Brampton
(Ontario)
800 000 $ Robotique d'exploration de l'espace lointain – Cadre logiciel d'autonomie

Ces dernières années, des initiatives technologiques ont permis la mise au point de concepts et de prototypes augmentant l'autonomie des engins spatiaux et réduisant la charge de travail des opérateurs.

MDA mettra à l'essai un cadre logiciel d'autonomie prenant en charge les fonctions d'exécution et de planification qui permettra le fonctionnement autonome du matériel spatial de l'avenir, comme des bras robotisés, des rovers, des instruments scientifiques et des satellites. Ce logiciel perfectionné sera d'autant plus utile si l'on tient compte de la robotique et des capteurs nécessaires à l'établissement d'une plateforme-passerelle en orbite lunaire entre la Terre et la Lune et à la réalisation des missions de rovers sur la surface de la Lune.

MDA Corporation
Brampton
(Ontario)
799 046 $ Système de plaques d'interface de manipulateur II (SPIM-II)

Le principal objectif de ce développement technologique est de soutenir l'exploitation du système robotique de la plateforme-passerelle en orbite lunaire.

Le SPIM est un système robotique qui peut servir de base ou de dispositif de saisie pour déplacer le robot dans l'espace lointain. MDA développera de nouveaux composants qui offriront des capacités fonctionnelles complètes pour les opérations autonomes et semi-autonomes, ainsi que de nouveaux logiciels pour soutenir les commandes et les opérations guidées par la vision. Il sera possible d'utiliser ce type d'interface robotique pour diverses missions d'exploration spatiale et planétaire ainsi que pour des missions robotiques en orbite.

Canadensys Aerospace Corporation
Bolton
(Ontario)
1 337 731 $ Technologie de mobilité à la surface – MERIT (technologies intégrées de rovers pour la mobilité et l'environnement)

Ce projet a pour objectif de faire progresser la technologie et de rendre possible la construction d'un prototype de rover lunaire canadien.

Le prototype MERIT (technologies intégrées de rovers pour la mobilité et l'environnement) servira de démonstration technologique pour présenter des composants essentiels perfectionnés de rover lunaire, par exemple : structures légères, système de locomotion intégré, et production et stockage d'énergie. Ces améliorations contribueront à assurer la mobilité de véhicules très performants dans des environnements difficiles et à améliorer les capacités du Canada en prévision de futures missions de rovers sur la Lune.

Canadensys Aerospace Corporation
Bolton
(Ontario)
350 000 $ Prototypage de rover lunaire – SWARM (roues adaptables et déplacement perfectionné de rover)

La mobilité sur la surface de la Lune a été désignée comme secteur important où le Canada peut profiter de son expertise existante en robotique pour contribuer à l'exploration spatiale internationale au-delà de la SSI.

Le projet SWARM (roues adaptables et déplacement perfectionné de rover) aidera au prototypage de rovers lunaires en créant et en testant un modèle de roue pouvant s'adapter à des rovers de différentes tailles. Il répondra expressément aux exigences des projets de précurseur de rover scientifique habité et de rover lunaire pressurisé. Le prototype sera notamment conçu pour résister au terrain accidenté de la Lune, au vide de l'espace et aux températures lunaires extrêmes.

Pour nous joindre

Pour toute question sur l'initiative de financement PDTS, communiquez avec nous à l'adresse asc.pdts-stdp.csa@canada.ca.

Poursuivez l'exploration

Date de modification :