Prix d'excellence John H. Chapman

Lauréats

2016 – John B. Hutchings

M. Hutchings, Ph. D., a dirigé la participation du Canada dans des missions marquantes, comme les télescopes spatiaux James Webb, Far Ultraviolet Spectroscopic Explorer, International Ultraviolet Explorer et Hubble ainsi que le télescope ultraviolet embarqué sur le satellite indien ASTROSAT. Ces missions contribuent aux avancées importantes réalisées dans le domaine des sciences spatiales et des nouvelles technologies. Le fait qu'il ait pu diriger et mener à bien autant de projets majeurs tout en maintenant d'excellentes relations avec les partenaires internationaux et en poursuivant sa carrière prolifique de chercheur témoigne de ses compétences, de la passion qui l'anime et de sa persévérance.

De fait, M. Hutchings est un scientifique très productif qui a fait de nombreuses découvertes. Auteur de plus de 450 publications, il figure parmi les astrophysiciens les plus cités du monde. Il s'agit d'un accomplissement personnel remarquable qui a des retombées sur les activités scientifiques et l'innovation au Canada. Véritable leader, il a transmis son savoir avec générosité et a servi de mentor à des générations de brillants esprits.

Proposé par Laura Ferrarese, Conseil national de recherches du Canada, Institut Herzberg d'astrophysique

2012 – William MacDonald Evans

Membre de la fonction publique du Canada pendant 34 ans, M. Evans a été le principal architecte du Programme spatial canadien. À ce titre, il a dirigé l'élaboration des plans spatiaux de 1985, 1994 et 1999 qui ont défini le Programme spatial canadien et qui ont permis de le faire approuver, et il a travaillé à la loi pour la création de l'Agence spatiale canadienne (ASC). M. Evans, qui a été président de l'ASC de 1994 à 2001, a également joué un rôle important en faisant œuvre de pionnier dans l'élaboration du Programme des astronautes canadiens et du Programme RADARSAT, de même que dans la négociation du rôle du Canada dans le cadre du Programme de la Station spatiale internationale (SSI), et d'un certain nombre d'ententes internationales qui constituent les fondements de nos partenariats actuels dans le monde.

M. Evans a une longue et remarquable carrière jalonnée de contributions importantes dans plusieurs domaines, notamment les télécommunications par satellites, les politiques gouvernementales, l'administration publique et les relations internationales. Depuis qu'il s'est retiré de la fonction publique, il a continué d'être actif en offrant ses services au gouvernement, à l'industrie et au monde universitaire, et il reste un ardent défenseur du secteur spatial canadien.

Proposé par Mag Iskander, MDA Information Systems Group;
Iain Christie, NEPTEC; Michael Play, COM DEV International Ltd.

2011 – Henry Buijs

M. Henry Buijs est l'un des fondateurs de Bomem, une entreprise de haute technologie reconnue mondialement située dans la ville de Québec et faisant maintenant partie du groupe ABB. À titre de scientifique, Henry Buijs a développé la spectroscopie à transformée de Fourier, une technique éprouvée, découlant d'une expertise fondamentale canadienne, utilisée pour surveiller l'environnement à partir de l'espace. En 1962, M. Buijs a notamment mis ses compétences au profit du premier vol d'un ballon destiné à mesurer la luminescence atmosphérique nocturne. Cinquante ans plus tard, le satellite SCISAT-1 de l'ASC enrichit de façon considérable nos connaissances sur l'ozone en utilisant les mêmes techniques de mesure.

Au moment de la cérémonie, M. Buijs continuait de superviser divers projets de développement chez ABB en tant que directeur technique principal, secteur des mesures analytiques.

Proposé par Jacques Giroux, ABB Group

2010 – David A. Golden

David A. Golden a une carrière de 48 ans à titre de fonctionnaire et de dirigeant d'entreprise au sein de l'industrie canadienne du satellite et des télécommunications. Tout au long de sa carrière, M. David A. Golden s'est d'abord et avant tout consacré à rapprocher les secteurs gouvernemental et commercial et à améliorer leur capacité à travailler de pair au profit de la population canadienne et de l'industrie des télécommunications.

M. Golden a connu une ascension fulgurante au sein du gouvernement. Trois ans après son arrivée dans la fonction publique, il a été nommé sous-ministre de la Production de défense, puis, plus tard, sous ministre de l'Industrie. Tout au long des années 1960, M. Golden a présidé le Centre parlementaire pour les affaires étrangères et le commerce extérieur, il a été président de l'Institut canadien des affaires internationales, et président du conseil d'administration de l'Université de Carleton. En 1969, il a participé à la création de l'entreprise nationale de télécommunications du Canada, soit Télésat Canada, tout d'abord à titre de président, puis à titre de président du conseil d'administration.

Proposé par Daniel Goldberg, Telesat; T. Gregory Kane, Stikeman Elliott

2007 – Peter C. Hughes

À titre d'ingénieur, de chercheur, d'éducateur et d'entrepreneur, M. Hughes a influencé considérablement les technologies spatiales canadiennes et les sciences spatiales à l'échelle internationale. Alors qu'il était étudiant diplômé, ses travaux pour le programme Alouette ont marqué le début d'une carrière extraordinaire. Dans les années 1970, il a participé au développement du Canadarm de la navette spatiale, et ensuite à celui du Canadarm2 et de Dextre destinés à la SSI. M. Hughes a également fondé Dynacon Inc. Cette entreprise, qui se spécialise dans la construction de satellites et les systèmes de commande, a dirigé le développement de MOST, le puissant microsatellite d'astronomie de l'ASC. Professeur émérite en génie des systèmes spatiaux à l'Université de Toronto, il a supervisé plus de 80 étudiants de cycles supérieurs dont le talent et l'ingéniosité viennent enrichir la communauté spatiale canadienne.

Proposé par Anthony A. Haasz, professeur, University of Toronto for Aerospace Studies (UTIAS), et Bernard Etkin, professor émérite, UTIAS

2006 – Allan I. Carswell

M. Carswell est un leader mondialement reconnu. Ses travaux avant-gardistes visant le perfectionnement de la technologie lidar, qui utilise des pulsations laser pour mesurer avec précision les distances et déterminer les composants de l'atmosphère, sont tenus en haute estime par la communauté scientifique mondiale. Allan Carswell a créé la société Optech en 1974 afin de mettre au point des systèmes commerciaux basés sur la technologie du lidar. Actuellement, M. Carswell est le désignant cochercheur canadien pour le projet de la station météorologique de la mission Phoenix qui sera envoyée sur Mars en 2007.

Proposé par Bob McDonald, Quirks and Quarks, CBC Radio

2005 – John D. Macnaughton

À titre de président-directeur général de SPAR de 1989 à 1996, M. MacNaughton a mené de grands projets innovateurs, tels le Canadarm, Anik E, MSAT et RADARSAT-1. Sa vaste compréhension de l'utilité des ressources spatiales pour atteindre les objectifs du Canada en matière de communication, d'observation de la Terre, de gestion des ressources, de souveraineté, de sécurité et de partenariats internationaux lui a valu le respect de tous les membres de la communauté spatiale. Sa perspicacité a contribué à l'élaboration et à la mise en oeuvre de la politique spatiale nationale.

Proposé par Ken Mackay, président, Policy Insights Inc.

2004 – Larry Clarke

Fondateur de Spar Aérospatiale, Larry Clarke a fait preuve d'un courage, d'une volonté et d'une finesse d'esprit qui ont joué un rôle déterminant dans la promotion de l'aspect commercial du Programme spatial canadien. Le Canadarm, fleuron de la société SPAR, est l'une des réalisations technologiques canadiennes les plus reconnues au monde. Divers projets couronnés de succès, comme le Canadarm, le satellite technologique de télécommunication et RADARSAT, témoignent éloquemment de la ténacité et du sens des affaires dont il a fait preuve en reconnaissant, même dans l'adversité, les avantages que peut représenter une industrie spatiale pour tous les Canadiens.

Proposé par Sherry Draisey, présidente, Good Vibrations Engineering Ltd.

2003 – Gordon G. Shepherd

Professeur émérite en sciences spatiales à l'Université York, Gordon G. Shepherd travaille au sein de la communauté spatiale canadienne depuis 40 ans et a dirigé les programmes ISIS, WINDII et SWIFT. Il a été l'instigateur de nouvelles techniques associées à divers instruments et à l'analyse de données, ce qui a permis au Canada de maintenir sa position dominante dans le domaine de la physique thermosphérique et de faire connaître le Programme spatial canadien à l'étranger. M. Shepherd est un véritable modèle pour tous les spatiologues et les physiciens canadiens spécialistes de l'atmosphère.

Proposé par Suzanne Hurtubise, sous-ministre, Environnement Canada

2002 – Colin A. Franklin

Dès le début du Programme spatial canadien, marqué par la concrétisation du projet du satellite Alouette, et pendant toute sa carrière, Colin A. Franklin s'est distingué en tant qu'éminent scientifique et figure de proue de l'ingénierie. Le succès retentissant d'Alouette a permis au satellite de se tailler une place au rang des dix plus grandes réalisations techniques canadiennes des cent dernières années. Cet exploit est en grande partie attribuable à M. Franklin qui était alors ingénieur électricien en chef du programme.

Proposé par Gerry Turcotte et Jack Rigley, Centre de recherches sur les communications Canada

2001 – Valentine O'Donovan

Valentine O'Donovan est le fondateur de COM DEV International Ltd., la plus grande entreprise canadienne en matière de conception, de fabrication et de distribution de produits et de sous-systèmes de communication sans fil dans l'espace et au sol. Il a été président de COM DEV jusqu'à sa retraite en décembre 2004 et chancelier de l'Université de Waterloo de 1997 à 2003. Il a également reçu l'Ordre du Canada en 2003. Son leadership, son expertise et son engagement envers l'excellence ont été une véritable source d'inspiration pour ses collègues canadiens de l'industrie spatiale au cours des 30 dernières années.

Proposé par Mike McIntosh, sous-ministre adjoint, Entreprises Nouveau-Brunswick

2000 – John Spencer Macdonald

Par sa passion, sa vision et son dévouement, John Spencer MacDonald a participé pendant plus de trente ans à l'édification du Programme spatial canadien. Jusqu'en 1998, il a dirigé la société MacDonald Dettwiler and Associates, maintenant MDA, qu'il avait cofondée en 1969. En tant notamment que consultant auprès de divers gouvernements et membre du Conseil des sciences du Canada et du Conseil national de recherches du Canada, M. MacDonald a contribué à faire du pays un chef de file mondial dans plusieurs secteurs des sciences et technologies spatiales.

Proposé par Steve Kirchgessner, directeur du développement de l'entreprise, MDA