Guider les secours depuis l'espace

Des membres de la Garde nationale du Texas secourent des citoyens

Des membres de la Garde nationale du Texas secourent des citoyens des quartiers inondés de Houston après le passage de l'ouragan Harvey le . (Source : Texas Military Department, par l'Environmental Protection Agency (EPA).)

Lorsque tous les regards se tournent vers le ciel pour guetter les violentes intempéries, le satellite canadien RADARSAT-2, lui, scrute attentivement la Terre. Grâce à son système radar, il détecte de jour comme de nuit et aussi à travers les nuages les caractéristiques de ces monstres météos et les changements qu'ils provoquent sur notre environnement. Ces précieux renseignements, conjugués aux données recueillies par les 15 autres signataires de la Charte internationale « Espace et catastrophes majeures », permettent aux équipes de secours sur le terrain de prendre des décisions éclairées et de planifier efficacement leurs interventions.

Repérer les zones d'urgence depuis l'espace

Lorsque l'ouragan Harvey s'est abattu sur Houston, les images de RADARSAT-2 ont été utilisées pour savoir quels étaient les quartiers inondés de façon à secourir le plus rapidement possible les résidents touchés, mais aussi pour surveiller l'état des infrastructures essentielles de la ville (services publics et voies de circulation).

Les zones inondées de Houston à la suite du passage de l'ouragan Harvey

En rouge, les zones inondées de Houston à la suite du passage de l'ouragan Harvey, telles que révélées par RADARSAT-2. (Source : SSL/MDA Geospatial.)

Quant à Irma, au moment où elle s'est mise à se déchaîner sur les Caraïbes, il a été possible, grâce aux images de RADARSAT-2, d'organiser les interventions d'urgence pour protéger le mieux possible les populations locales.

En cette saison des ouragans sans précédent, il est bon de savoir que les satellites veillent sur la Terre et guident les secours vers ceux qui en ont le plus besoin.

Les ouragans Irma, Jose et Katia dans l'océan Atlantique

Les ouragans Irma (au centre), Jose (à droite) et Katia (à gauche) dans l'océan Atlantique, captés par satellite le . (Source : National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA)/Reuters.)

Poursuivez l'exploration