Le Canada prolonge sa participation à la mission Mars Science Laboratory

Égoportrait du rover Curiosity pris au site de forage Okoruso sur Mars

Égoportrait du rover Curiosity pris au site de forage Okoruso sur Mars (Source : NASA.)

Après quatre ans d'exploration de la surface de Mars, le rover Curiosity – pièce maîtresse de la mission Mars Science Laboratory (MSL) de la NASA – continue son ascension du mont Sharp. Tout au long de cette période, le Canada a joué un rôle clé dans cette mission avec son spectromètre à particules alpha et à rayons X (APXS). Embarqué sur le rover Curiosity, l'APXS est utilisé régulièrement pour collecter des données essentielles sur les roches et les sols de la planète rouge. L'Agence spatiale canadienne (ASC) est heureuse d'annoncer qu'elle continuera de participer à la mission en finançant l'APXS pour deux autres années.

Depuis août 2012, Curiosity a parcouru plus de 16 km sur Mars et l'APXS a analysé plus de 450 échantillons. À mesure que le rover grimpe sur le mont Sharp, l'APXS examinera des roches plus récentes pour nous permettre de mieux comprendre l'évolution de l'environnement de Mars au fil du temps.

La mission MSL est la première où le Canada étudie la surface de Mars et la deuxième où il atterrit sur la planète rouge (en 2008, la station météorologique canadienne embarquée sur l'atterrisseur martien Phoenix a permis de découvrir qu'il y avait des flocons de neige dans l'atmosphère de Mars).

L'ASC est un partenaire de la mission internationale MSL dirigée par le Jet Propulsion Laboratory (disponible en anglais seulement) de la NASA. Ralph Gellert, professeur à l'Université de Guelph (en anglais), est le chercheur principal de l'APXS. L'ASC soutient aussi une équipe de quatre scientifiques canadiens dans le cadre de divers programmes de subventions.