L'hygiène personnelle dans l'espace

Même si les astronautes se peignent et se rasent sans grande difficulté dans l'espace, d'autres aspects de la vie quotidienne dans l'espace, comme l'utilisation des toilettes, posent certains problèmes inhérents aux conditions de microgravité. Indépendamment de l'activité exercée, les astronautes ainsi que les concepteurs de matériel spatial visent à rendre les pratiques d'hygiène aussi conviviales et pratiques qu'elles le sont sur Terre.

Se couper les ongles dans l'espace

L'astronaute de l'ASC Chris Hadfield démontre comment les astronautes de la Station spatiale internationale se coupent les ongles dans l'espace. (Source : ASC/NASA)

Se laver les mains dans l'espace

L'astronaute de l'ASC Chris Hadfield montre comment les astronautes se lavent les mains en apesanteur à bord de la Station spatiale internationale. (Source : ASC/NASA)

Prendre sa douche dans l'espace

Se couper les cheveux dans l'espace

L'astronaute canadien Chris Hadfield a filmé sa plus récente coupe de cheveux en apesanteur à bord de l'ISS, le « Salon spatial international ». (Source : ASC/NASA)

En microgravité, l'eau colle au corps plutôt que de s'écouler normalement sur la peau. C'est pourquoi les astronautes utilisent des éponges pour se laver au lieu de prendre une douche normale. Contrairement aux réserves d'eau dans la navette spatiale, celles de la Station spatiale internationale (ISS) sont limitées, et c'est pourquoi le recours aux éponges contribue à économiser l'eau. Dans l'espace, les astronautes se lavent les cheveux avec un shampoing sans rinçage. Ils appliquent le shampoing avec une serviette, se massent ensuite vigoureusement le cuir chevelu, puis s'essuient les cheveux à l'aide d'une serviette. Ils ne doivent pas laisser tomber les cheveux retenus dans la serviette, car ces derniers peuvent représenter un danger pour la sécurité. Ils risquent de pénétrer dans le système respiratoire ou dans les yeux des astronautes. Ces cheveux peuvent également bloquer les filtres et nuire à la circulation et à la filtration de l'air.

Se raser dans l'espace

Le rasage dans l'espace se fait sensiblement de la même façon que sur Terre. Les astronautes doivent cependant faire attention de ne pas laisser les poils de barbe s'échapper dans la cabine. Pour se raser, les astronautes utilisent de la mousse ou un rasoir électrique, mais la plupart d'entre eux préfèrent la deuxième option puisqu'elle ne nécessite pas d'eau et que les poils sont automatiquement récupérés par le rasoir.

Quand ils participent à des vols de courte durée, les astronautes n'ont pas besoin de coupe de cheveux. Mais lorsque les vols sont plus longs, certains d'entre eux ont besoin de petites retouches. Ils se coupent les cheveux de la même manière que sur Terre, mais ils utilisent un petit aspirateur pour empêcher que les cheveux coupés ne flottent librement.

Soins dentaires

Les astronautes utilisent le même type de dentifrice que sur Terre et ils peuvent même choisir leur marque préférée. La seule différence réside dans le fait qu'ils recrachent le dentifrice dans une serviette à main après s'être rincé la bouche avec de l'eau. Plus récemment, les astronautes se servent d'une pâte dentifrice comestible pour réduire leur consommation d'eau.

Lorsque les vols sont de longue durée, la question des soins dentaires devient plus importante. En 1973, le cosmonaute soviétique Youri Romanenko (le père du cosmonaute Roman Romanenko) a eu un mal de dents lors du vol Salyout 6 d'une durée de 96 jours. Le cosmonaute a souffert pendant deux semaines avant que l'équipage ne revienne sur Terre. Depuis cette époque, des instruments de soins dentaires ont été ajoutés à la trousse d'urgence médicale de bord. De plus, les astronautes subissent régulièrement des examens dentaires avant leur vol pour prévenir autant que possible les problèmes qui pourraient surgir durant leur mission.

Qu'en est-il des toilettes?

Toilette de la navette Columbia. Image d'une gracieuseté de la NASA.

Une toilette dotée d'un dispositif d'aspiration à bord de la navette spatiale Endeavour. 31 juillet 2009. (Source : NASA)

L'utilisation des toilettes est certainement l'aspect le plus compliqué de l'hygiène personnelle dans l'espace. La salle de toilette est très exiguë et ne contient qu'une cuvette et un siège. Comme il n'y a pas de pesanteur pour maintenir les liquides en place, les astronautes évacuent les déchets solides dans une cuvette sans eau. Ils s'installent au-dessus du siège de la cuvette et se maintiennent en place au moyen de sangles de fixation. Ils font partir ensuite une série de ventilateurs qui purifient l'air ainsi qu'un aspirateur qui crée un état de pesanteur pour les déchets solides. Le courant d'air entraîne les déchets jusqu'à un compartiment de collecte. Quand ils ont terminé, les astronautes nettoient la cuvette avec des serviettes humides et jettent ces dernières ainsi que le papier de toilette dans une poubelle à proximité.

Les hommes et les femmes astronautes ont chacun leur dispositif personnel de collecte d'urine qui ressemble à un petit bol. Ils branchent ce dispositif sur un long tube en plastique en saillie dans le mur et pendant qu'ils urinent, un courant d'air aspire le liquide dans un compartiment de récupération. Ils peuvent choisir de s'attacher avec des sangles quand ils se servent de ce dispositif. Compte tenu de toutes ces étapes supplémentaires, les astronautes doivent prévoir dix minutes de plus que sur Terre quand ils utilisent les toilettes.