La détente dans l'espace

Pour imiter le plus possible la routine sur Terre, une semaine normale en orbite compte :

  • cinq jours de travail
  • deux jours de repos (même si le samedi est consacré aux tâches ménagères!)

Ainsi, les astronautes ont un peu de temps pour profiter de leur séjour dans l'espace et flotter librement d'une activité à l'autre. Voici quelques exemples d'activités prisées à bord de la Station spatiale internationale (SSI).

Admirer la « bille bleue »

La Terre depuis la SSI

L'astronaute américaine Tracy Caldwell Dyson admire la Terre par une fenêtre de la coupole de la SSI. (Source : NASA.)

Beaucoup d'astronautes affirment que leur activité préférée est d'admirer la Terre à travers les hublots.

La SSI parcourt son orbite autour de la Terre 16 fois par jour. Les membres de l'équipage peuvent donc jeter un regard neuf à tout moment sur les vastes continents et océans qui défilent sous leurs yeux.

Les astronautes peuvent aussi voir les orages et les ouragans qui s'abattent sur Terre!

Vivez l'expérience vous aussi grâce à cette vidéo magnifique de la Terre filmée depuis la SSI.

Alexander Gerst's Earth timelapses

L'astronaute européen Alexander Gerst est le photographe derrière les 12 500 images prises depuis la SSI et combinées pour créer cette impressionnante vidéo en accéléré. (Source : Agence spatiale européenne.)

Communiquer avec la Terre

Lorsqu'ils ont quelques minutes de libres, les astronautes en profitent souvent pour communiquer avec leur famille ou leurs amis sur Terre.

Ils peuvent communiquer avec la Terre par :


  • Courriel


  • Téléphone Internet


  • Radio amateur


  • Vidéoconférence

Livraison spéciale!

Avant chaque mission, la famille et les amis des membres d'équipage de la SSI peuvent assembler une collection électronique de photos de famille, de messages, d'extraits vidéo et de documents que l'astronaute pourra consulter pendant son voyage spatial.

Tout au long de leur mission, les membres d'équipage reçoivent également des colis de réconfort contenant :

  • des sucreries
  • des livres
  • des revues
  • des photos
  • des lettres

On retrouve aussi dans la SSI deux bibliothèques remplies de livres, de CD et de DVD… même si la plupart des astronautes peuvent maintenant télécharger leurs lectures et leur musique sur des tablettes électroniques!

Partager l'expérience de l'espace sur le Web

L'astronaute Bob Thirsk avec ses collègues à bord de la SSI

L'astronaute canadien Robert Thirsk célèbre avec ses collègues plusieurs événements simultanés : la fête des Pères, l'anniversaire du cosmonaute Gennady Padalka et le 100e jour à bord de la SSI de l'astronaute de la JAXA, Koichi Wakata. (Source : NASA.)

Depuis le début de 2010, les astronautes ont accès à Internet à bord de la SSI. Ils peuvent donc parcourir le Web dans leurs temps libres.

Le signal est relayé par satellite à un site miroir au centre de contrôle de mission de Houston. Toutefois, la connexion est très lente et l'accès est limité à certains moments de la journée. Elle permet tout de même une connexion assez simple et directe, parfaite pour envoyer des courriels et publier des messages sur les médias sociaux!

L'arrivée des médias sociaux en orbite

« Chaque astronaute a des objectifs personnels liés à sa carrière. Pour ma part, j'ai voulu faire de l'information et de la sensibilisation du public à l'égard de l'exploration spatiale l'une de mes priorités. »

- Chris Hadfield, en 2013

Chris Hadfield a été l'un des pionniers dans l'utilisation du Web pour informer et sensibiliser la population canadienne et mondiale à l'égard de l'exploration spatiale et de la vie quotidienne en orbite.

Lors de sa dernière mission, l'astronaute canadien était très actif sur plusieurs médias sociaux – dont Facebook, Twitter, Tumblr, Reddit et SoundCloud – où il diffusait du contenu et répondait candidement aux questions du public. Ses vidéos, produites par l'Agence spatiale canadienne (ASC), ont récolté des millions de visionnements!

Écouter ou jouer de la musique

La musique permet aux astronautes de maintenir certains aspects humains de la vie sur Terre et de rompre avec l'isolement des longues missions spatiales.

Photo de Catherine Coleman avec deux flûtes à bord de la SSI

L'astronaute de la NASA Catherine Coleman a emporté quatre flûtes dans l'espace lors de sa dernière mission! (Source : NASA.)

Les difficultés des « envolées » musicales en apesanteur

Depuis la mise en orbite de la SSI, les membres de l'équipage ont eu accès à divers instruments de musique : flûtes, clavier, saxophone, guitare acoustique et même un didgeridoo australien!

Jouer de la musique dans l'espace est un tout autre défi! Il est difficile de tenir et d'utiliser un instrument de musique sans pesanteur.

Pour éviter ces désagréments, les astronautes aiment généralement s'attacher les pieds à des sangles ou à d'autres parties des modules de la station avant de jouer d'un instrument.

Un studio d'enregistrement cosmique

Lors de la mission Expedition 34/35, l'astronaute canadien retraité (et guitariste folk!) Chris Hadfield a consacré une partie de ses temps libres à composer, à interpréter et à enregistrer des chansons originales inspirées de son expérience dans l'espace.

Chris a aussi participé à un concert en direct de l'espace organisé par l'ASC, en collaboration avec la Coalition pour l'éducation en musique et le chanteur des Barenaked Ladies, Ed Robertson. Près d'un million de Canadiens et de Canadiennes, surtout des élèves, ont participé à l'événement en chantant en chœur avec Chris!

Voici un exemple démontrant que la musique est bel et bien un plaisir « universel ».

Chris Hadfield et des élèves d'un océan à l'autre remplissent le ciel de musique (extrait)

Avant son retour sur Terre, l'astronaute canadien Chris Hadfield a chanté la chanson I.S.S. (« Is Somebody Singing ») en direct avec près d'un million de Canadiens. (Source : ASC.)

S'amuser grâce à la science!

Lorsque le temps leur permet, les astronautes regardent des films ensemble. L'équipage a aussi accès à quelques jeux de société, comme un jeu de scrabble – aimanté, bien sûr!

Tout comme nous tirons parti de l'environnement pour nous amuser sur Terre, les astronautes utilisent l'apesanteur pour se divertir! En voici quelques exemples :

  • Jouer avec des gouttelettes d'eau ou leur nourriture,
  • Faire quelques culbutes en apesanteur,
  • Flotter d'un module à l'autre… comme Superman!
L'astronaute Luca Parmitano déguisé en Superman

L'astronaute de l'Agence spatiale européenne (ESA) Luca Parmitano, déguisé en Superman pour souligner Halloween en 2013! (Sources : ESA, NASA.)

Ces petits moments de folie peuvent s'avérer une grande source de divertissement, tant pour les membres de l'équipage que quiconque les voit en vidéoconférence!

En général, l'apesanteur ajoute un élément de plaisir aux heures de travail des astronautes. C'est Julie Payette qui le disait lors de la mission STS-96 : « Si tu ne prends pas plaisir à une activité, c'est que tu ne la fais pas comme il le faut! »

Poursuivez l'exploration