Profil personnel – candidats astronautes

Les candidats participant au processus de sélection des astronautes ont tous des parcours uniques ainsi que des qualités et des compétences exceptionnelles. Découvrez leur profil hors du commun.

Voir la carte interactive

Astronautes recherchés
Jesse Zroback

Zroback, Jesse

Lieu de naissance
Richmond, Virginie, États-Unis

Lieu de résidence
Marathon, Ontario, Canada

Études

  • Baccalauréat, génie chimique – Université de Waterloo
  • Doctorat, médecine – École de médecine du Nord de l'Ontario, Université Lakehead et Université Laurentienne
  • Résidence en médecine familiale – Université Queen's

Photo du candidat astronaute pendant les tests d'aptitudes. (Source : Agence spatiale canadienne)

Photo du candidat astronaute pendant les tests d'aptitudes. (Source : Agence spatiale canadienne)

Photo du candidat astronaute pendant les tests d'aptitudes. (Source : Agence spatiale canadienne)

Quel est votre emploi actuel?

Médecin de famille dans la communauté éloignée de Marathon - En tant que membre d'une équipe plus large, je fournis des soins de santé aux patients des services d'urgence, de l'hôpital et de la clinique. Je participe aux efforts de la localité visant la gouvernance et l'élaboration de politiques en matière de soins de santé en mettant à contribution mon expérience et ma créativité afin d'améliorer les services de santé de notre collectivité.

Professeur adjoint, EMNO - J'ai le plaisir d'enseigner à des étudiants en médecine et à des médecins résidents qui viennent à Marathon (et de qui j'apprends aussi).

Pourquoi voulez-vous devenir astronaute?

Enfant, en admirant la lune dans le ciel nocturne, j'étais renversé par le fait qu'on ait réussi l'exploit de s'y rendre pour l'explorer. La découverte par l'exploration et l'aventure est l'une des mes passions. Il serait extrêmement gratifiant d'exploiter pleinement mes capacités en développant mes compétences et en relevant les nombreux défis de taille que comporte la formation d'astronaute. Je souhaite devenir astronaute, car c'est une carrière qui correspond en tous points à mon attrait pour la science, la santé et la forme physique. Ce serait un honneur de communiquer cette aventure aux jeunes de notre pays pour aider à créer un avenir meilleur pour le Canada et la Terre.

Qu'est-ce qui vous a incité à étudier dans votre domaine?

Adolescent, j'observais le décollage des navettes spatiales et contemplais les anneaux de Saturne au moyen d'un télescope, ce qui m'a incité à en apprendre davantage sur le monde et l'Univers. J'ai choisi le génie chimique pour approfondir mes connaissances des mathématiques et des principes fondamentaux de la science, espérant contribuer à la société. Pendant mes études, j'ai découvert que le métier de médecin me permettrait de mettre la science et le processus de résolution de problèmes au profit de la santé de la population. La médecine familiale en milieu rural me pousse à être créatif dans des environnements où les ressources sont limitées et où le travail d'équipe est important. J'adore être médecin de famille.

Pensez à un enseignant qui a eu une influence positive sur vous. Qu'a-t-il fait pour avoir cette si grande influence?

Je suis reconnaissant à l'égard de tous les professeurs qui m'ont enseigné. Je pense, par exemple, à mon professeur de mathématiques de 10e année à Kenora. Sa passion et son enthousiasme ont influencé ma façon d'apprendre. Cette année-là, j'ai eu le déclic. Il m'a appris que, si on pouvait parfois simplement faire appel à la mémoire, il valait toutefois beaucoup mieux comprendre comment quelque chose fonctionne. Lorsqu'on comprend, on peut faire preuve de créativité pour résoudre presque tous les problèmes. Cette leçon m'a accompagné à l'université et m'aide chaque jour en tant que médecin de famille.

Qu'aimez-vous le plus de votre emploi?

J'apprécie tout particulièrement la diversité des tâches qu'offre mon emploi. Chaque personne a sa propre histoire. Je dois mettre en application mes habiletés sociales et, concrètement, mes compétences médicales lorsque je travaille à l'urgence ou en clinique. Travaillant dans un milieu aux ressources limitées dans une communauté rurale éloignée, je dois tenir compte des aspects pratiques dans mes décisions sur les tests et les traitements. J'enseigne également à des étudiants et à des médecins résidents qui deviendront bientôt des médecins indépendants et prodigueront des soins aux Canadiens. J'apprends de ces étudiants, mais aussi de mes patients. Je suis heureux de pouvoir, chaque jour, apprendre et relever des défis.

Quelle personne vivante admirez-vous le plus? OU Qui sont vos héros dans la vraie vie?

J'ai la chance de rencontrer des héros chaque jour : mes patients. Ceux qui reçoivent un diagnostic de cancer et qui traversent ensuite les étapes suivant le diagnostic, notamment le traitement, doivent faire preuve d'une formidable résilience. Les interventions chirurgicales, la chimiothérapie et la radiation peuvent avoir des effets secondaires extrêmes. Certaines personnes ne se rétabliront jamais, mais parviennent tout de même à apprendre à guérir et à vivre leur vie avec amour et bonheur, tout en sachant que le cancer peut la raccourcir. Leur courage est immense. Un de mes amis de Marathon, David Giuliano, a combattu le cancer plus d'une fois. Je lui suis reconnaissant d'avoir partagé publiquement sa réflexion sur son expérience de cette grave maladie.

Quel est votre film de science-fiction préféré?

Seul sur Mars. Le processus de résolution de problèmes avec des ressources limitées sur Mars est un concept amusant. J'aime également imaginer une époque où la Terre enverra des astronautes vers d'autres planètes.

Quelle est votre devise?

« Quand on veut, on peut! » Je pense à cette devise lorsqu'un problème me tracasse ou que je cherche une solution. Il faut prendre une grande respiration pour laisser aller la frustration et examiner le problème sous un autre angle.