Profil personnel – candidats astronautes

Les candidats participant au processus de sélection des astronautes ont tous des parcours uniques ainsi que des qualités et des compétences exceptionnelles. Découvrez leur profil hors du commun.

Voir la carte interactive

Whitty, Michelle

Michelle Whitty

Lieu de naissance
Winnipeg, Manitoba, Canada

Lieu de résidence
Calgary, Alberta, Canada

Études

  • Baccalauréat, génie civil – Collège militaire royal du Canada
  • Maîtrise, génie civil et génie biomédical – Collège militaire royal du Canada
  • Doctorat, médecine – Université d'Ottawa
  • Résidence en médecine familiale – Université de Calgary

Quel est votre emploi actuel?

Capitaine dans les Forces armées canadiennes et officier du génie de combat qualifiée - Après ma mission en Afghanistan, j'ai été admise au programme de formation des médecins. J'ai récemment obtenu mon diplôme en médecine et je suis en train de terminer ma résidence en médecine familiale à l'Université de Calgary. Je travaille comme médecin résidente dans divers hôpitaux et cliniques de Calgary.

Pourquoi voulez-vous devenir astronaute?

J'étais assise près d'un feu de camp avec des amis dans un coin reculé du parc Algonquin quand l'un d'eux a mentionné que l'Agence spatiale canadienne sollicitait des candidatures pour doter deux postes d'astronaute. J'ai eu du mal à me contenir tellement j'étais contente! J'avais attendu ce moment depuis des années, en fait depuis que mes parents m'avaient envoyée faire un stage d'astronaute à l'Euro Space Center en Belgique en 1994. Je suis emballée à l'idée d'une vie d'apprentissage, de voyages et d'aventure. Je suis aussi ravie d'avoir l'occasion de pouvoir combiner les domaines de la médecine, de l'ingénierie et de l'exploration spatiale ainsi que de repousser les limites des connaissances humaines.

Si vous pouviez explorer un endroit dans notre système solaire, lequel choisiriez-vous?

Qu'est-ce qui vous a incité à étudier dans votre domaine?

J'ai toujours aimé les mathématiques et les sciences, et considéré qu'une bonne forme physique était importante. Mon père étant un ingénieur militaire, il s'agissait d'une étape logique pour moi de m'enrôler dans les Forces armées canadiennes et de poursuivre des études en génie au Collège militaire royal du Canada. Au terme de ces études, j'ai eu la chance de faire une maîtrise en sciences appliquées. Pour ce faire, j'ai allié mes connaissances en génie à ma fascination de longue date pour le corps humain. Ce travail, ainsi que mon désir de travailler avec les gens, m'a finalement amenée à changer de carrière et à étudier la médecine.

Pensez à un enseignant qui a eu une influence positive sur vous. Qu'a-t-il fait pour avoir cette si grande influence?

Ma professeure de troisième année à l'école primaire Peacock de Happy Valley-Goose Bay, T.-N.-L., Mlle Hobbs, nous a démontré les effets négatifs du tabagisme et l'importance d'adopter un mode de vie sain. Nous avons signé une petite carte en promettant que nous deviendrions un « diplômé sans fumée ». Grâce à cette activité, je n'ai jamais fumé. Je remercie Mlle Hobbs de m'avoir fait comprendre dès mon jeune âge combien il était important d'être en bonne santé et de se tenir en forme. À la fin de mes études secondaires, j'ai pris conscience de la force de ma conviction à cet égard.

Qu'aimez-vous le plus de votre emploi?

J'aime la vie militaire pour la camaraderie, le travail d'équipe et les fréquentes aventures. Mon aspect préféré de la médecine est la diversité des problèmes médicaux auxquels je dois faire face lorsque je traite mes patients et le défi constant qu'ils présentent. Il faut faire appel à des connaissances autres que celles apprises dans les manuels pour chaque patient, qui mérite par ailleurs d'être considéré comme une personne unique. Avoir la possibilité de pratiquer la médecine dans les Forces armées canadiennes me permet d'avoir le meilleur des deux mondes.

Quelle personne vivante admirez-vous le plus? OU Qui sont vos héros dans la vraie vie?

La brigadier-général Jennie Carignan est la femme la plus haut gradée dans le domaine des armes de combat au sein des Forces armées canadiennes et la première femme au monde à occuper le poste d'officier général des armes de combat. J'ai eu le plaisir de travailler sous son commandement en tant que jeune ingénieure de combat à la Base des Forces canadiennes de Valcartier, au Québec. Elle est charismatique, facile d'approche et un leader exceptionnel. Elle m'a appris qu'il était possible pour une femme d'exceller dans une profession difficile, tout en maintenant un bon équilibre entre le travail et la vie familiale.

Quel est votre film de science-fiction préféré?

La Guerre des étoiles.

Quelle est votre devise?

Mettez-vous au défi et soyez heureux.

Que feriez-vous si vous rencontriez des extraterrestres?

Quel est le meilleur conseil professionnel que vous ayez jamais reçu?

C'est mon mari qui m'a donné le conseil professionnel le plus important, qui m'a incitée à poursuivre une toute autre carrière que celle que j'avais envisagée. Il m'a appris qu'il est toujours important de poursuivre ses rêves, même si les chances de réussir peuvent être minces. Il ne faut surtout pas laisser la peur de l'échec l'emporter parce qu'inévitablement, on apprend tout au long du processus, quelle qu'en soit l'issue. Il n'est jamais trop tard au cours d'une carrière pour se fixer de nouveaux objectifs et viser plus haut. C'est ainsi que, comme je l'ai déjà fait auparavant, je vise plus haut et suis prête à changer de carrière.

Quel est votre bien le plus précieux?

Mes trois enfants : Claire (4 ans), Rachel (2 ans) et Alec (2 mois).

Quel est votre endroit préféré sur Terre?

Là où je suis entourée de mes amis et de ma famille.

Là où je peux partir vers une nouvelle aventure.

Quelle est votre plus grande réussite selon vous?

Ma participation au déploiement en Afghanistan en 2009 en tant que sapeur de combat est ma plus grande réussite. J'étais l'officier des opérations et de la planification de l'escadron du génie rattaché au groupement tactique du 2e Bataillon, Royal 22e Régiment. J'étais chargée des déplacements du personnel et de l'équipement ainsi que de la planification des opérations de 150 soldats du génie sur le terrain. Je suis fière de l'esprit d'équipe que j'ai instauré, de ma détermination sans faille et de tout le travail que j'ai accompli presque toujours sous pression pendant mon affection de six mois. Mon leadership a été mis à l'épreuve, et en équipe, nous avons réussi.

Quel est votre livre préféré?

L'alchimiste, de Paulo Coelho.

Date de modification :