Profil personnel – candidats astronautes

Les candidats participant au processus de sélection des astronautes ont tous des parcours uniques ainsi que des qualités et des compétences exceptionnelles. Découvrez leur profil hors du commun.

Voir la carte interactive

Kroeker, Erik

Erik Kroeker

Lieu de naissance
Chatham, Ontario, Canada

Lieu de résidence
Urbana, Illinois, États-Unis

Études

  • Baccalauréat, génie mécanique et aérospatial – Université de Princeton
  • Maîtrise, génie aérospatial – Université de l'Illinois à Urbana-Champaign
  • Doctorat, génie aérospatial – Université de l'Illinois à Urbana-Champaign

Quel est votre emploi actuel?

Scientifique et chargé de cours - J'ai deux emplois. Comme scientifique, je fais de la recherche fondamentale sur les satellites destinés aux missions en cours et aux futures missions. Je travaille actuellement sur un système optique de navigation pour des missions satellitaires vers des astéroïdes. En tant que chargé de cours, j'enseigne aux étudiants les principes de la mécanique des vols spatiaux, la simulation du mouvement des satellites et la conception de petits engins spatiaux.

Pourquoi voulez-vous devenir astronaute?

Ma principale motivation pour devenir astronaute est de pouvoir informer le grand public sur les travaux scientifiques extraordinaires réalisés dans l'espace. Comme astronaute, je pourrais non seulement participer avec les esprits les plus brillants à ces travaux de recherche de pointe, mais aussi en être le porte-parole.

Si vous pouviez explorer un endroit dans notre système solaire, lequel choisiriez-vous?

Qu'est-ce qui vous a incité à étudier dans votre domaine?

Mon amour des satellites et des engins spatiaux est ancré dans celui du démontage des objets pour voir comment ils fonctionnent. Dans ma jeunesse, j'ai passé la plupart de mon temps à démonter et à remonter mes jouets. En vérité, je n'ai jamais cessé de le faire! Les engins spatiaux représentent le summum des engins complexes. Comme il est possible d'examiner, de démonter et de remonter des engins spatiaux, et de faire des études pour concevoir mes propres engins, mon choix a été évident au moment de déterminer un domaine d'études.

Pensez à un enseignant qui a eu une influence positive sur vous. Qu'a-t-il fait pour avoir cette si grande influence?

J'ai eu la chance d'avoir de nombreux enseignants exceptionnels tout au long de mes études. Mon professeur de mathématiques au secondaire sort du lot – un homme brillant, excentrique, qui adorait tout des mathématiques. Son enthousiasme en classe était vraiment contagieux. Il était différent des autres professeurs parce que presque toutes ses leçons prenaient en quelque sorte la forme d'une histoire – il arrivait à intégrer la leçon à un récit et ainsi « raconter » les mathématiques. C'était efficace : les leçons prenaient ainsi tout leur sens. Quand j'enseigne, j'essaie de faire comme lui, de donner un sens à mes leçons.

Qu'aimez-vous le plus de votre emploi?

Ce que j'aime le plus de mon travail, c'est que j'apprends constamment. Chaque problème que j'ai à traiter est complètement nouveau et n'a jamais été résolu auparavant. Pour y arriver, je dois poursuivre sans cesse mes recherches sur diverses techniques – nouvelles et anciennes – et les découvertes pour trouver les outils nécessaires.

Quelle personne vivante admirez-vous le plus? OU Qui sont vos héros dans la vraie vie?

Chris Hadfield. Depuis l'enfance, j'ai toujours eu une grande admiration pour les astronautes, mais le Col. Chris Hadfield a réussi à rendre l'exploration spatiale accessible à un très large public, quel que soit le moyen de communication. L'aisance avec laquelle il s'adresse aux Canadiens et sa capacité d'éveiller leur intérêt sont vraiment impressionnantes. Son dévouement au Canada et à l'exploration spatiale sont une source d'inspiration pour moi. Je souhaite avoir l'honneur de poursuivre son héritage et celui des autres astronautes canadiens.

Quel est votre film de science-fiction préféré?

L'Empire contre-attaque.

Quelle est votre devise?

Ce qui vaut la peine d'être fait vaut la peine d'être bien fait.

Selon vous, quelle est la chose la plus intrigante à propos de l’espace?

Quel est le meilleur conseil professionnel que vous ayez jamais reçu?

Si vous consacrez toutes vos économies à votre tête, personne ne pourra vous les voler. Le meilleur conseil qu'on m'ait jamais donné est qu'investir dans mes études me sera toujours profitable. Peu importe le revenu, l'éducation et le perfectionnement personnel vaudront toujours leur pesant d'or.

Quel est votre bien le plus précieux?

Après la mort de grand-mère, j'ai reçu d'elle un pendentif en forme de navette spatiale. C'est une petite breloque, mais elle la chérissait parce qu'elle lui avait été donnée par Roberta Bondar. Elle la gardait sur sa commode, à côté de l'épinglette de la Légion de mon grand-père, et depuis que je l'ai, elle se trouve soit sur ma commode, soit à mon cou.

Quel est votre endroit préféré sur Terre?

Au milieu d'un lac. J'adore l'aviron, alors tout plan d'eau assez grand pour en faire est un endroit que j'aime.

Quelle est votre plus grande réussite selon vous?

Mettre sur pied une équipe d'aviron. J'ai été entraîneur en chef bénévole du club d'aviron de l'Université de l'Illinois pendant huit ans. Au début, l'équipement tenait par un fil, il y avait peu d'athlètes et il nous était difficile d'être compétitifs. À la fin, le club disposait de bateaux neufs, l'équipe comptait quatre fois plus de membres et nous avions gagné deux médailles d'or à l'échelle nationale. Ma plus grande satisfaction était de partager mon amour de l'aviron avec les centaines d'athlètes que j'ai entraînés. Je suis heureux aussi de savoir que l'équipe connait toujours du succès même après mon départ.

Quel est votre livre préféré?

Homo disparitus, d'Alan Weisman.

Date de modification :