Profil personnel – candidats astronautes

Les candidats participant au processus de sélection des astronautes ont tous des parcours uniques ainsi que des qualités et des compétences exceptionnelles. Découvrez leur profil hors du commun.

Voir la carte interactive

Astronautes recherchés
Julie Bellerose

Bellerose, Julie

Lieu de naissance
Montréal, Québec, Canada

Lieu de résidence
Pasadena, Californie, États-Unis

Études

  • Baccalauréat, génie mécanique – Université McGill
  • Maîtrise, science et génie – Université du Michigan
  • Doctorat, génie aérospatial – Université du Michigan

Photo de la candidate astronaute pendant les tests d'aptitudes. (Source : Agence spatiale canadienne)

Photo de la candidate astronaute pendant les tests d'aptitudes. (Source : Agence spatiale canadienne)

Photo de la candidate astronaute pendant les tests d'aptitudes. (Source : Agence spatiale canadienne)

Quel est votre emploi actuel?

Ingénieure de navigation, Jet Propulsion Laboratory, NASA - Depuis l'automne 2014, je suis responsable de la trajectoire de la mission Cassini de la NASA, en orbite autour de Saturne depuis 2004. Mes tâches consistent à estimer la trajectoire et les paramètres connexes du vaisseau spatial, et à quantifier les risques. Les données recueillies sur la trajectoire sont ensuite utilisées pour le calibrage des instruments, l'analyse et la planification scientifiques et l'élaboration des manœuvres. L'été dernier, j'ai également soutenu la navigation de la mission Rosetta de l'ESA et de son atterrissage sur une comète. Avant cela, j'ai appuyé la navigation de la mission Hayabusa 2 de la JAXA, lancée en 2014 et qui arrivera à l'astéroïde Ryugu en 2018.

Pourquoi voulez-vous devenir astronaute?

J'ai toujours été fascinée par l'espace. Au cours des dernières décennies, nous avons lancé des vaisseaux spatiaux vers la majorité des corps célestes de notre système solaire. À l'heure actuelle, le travail et la vie dans l'espace sont à portée de main : nous avons appris à travailler en orbite basse terrestre, et grâce à la recherche et aux expériences, nous avons fait un nombre impressionnant de découvertes et de progrès scientifiques. Je crois que l'humanité doit continuer d'aller plus loin que le système Terre-Lune. Je veux participer et contribuer à ces efforts et à l'exploration de l'espace.

Qu'est-ce qui vous a incité à étudier dans votre domaine?

Très jeune, j'aimais beaucoup les mathématiques, la science et la résolution de problèmes tout en découvrant de nouvelles choses! J'ai choisi le génie mécanique parce que je souhaitais étudier divers domaines comme l'aéronautique, la mécanique orbitale et la propulsion. Au début des années 2000, j'ai été fascinée par l'atterrissage de l'engin spatial NEAR Shoemaker sur l'astéroïde Eros par la NASA. Par la suite, j'ai fait des recherches sur la formation et l'évolution des systèmes astéroïdaux binaires, et les opérations des engins spatiaux autour de ces derniers, ce qui a mené à des études postdoctorales à la JAXA et à d'autres travaux de développement de missions spatiales.

Pensez à un enseignant qui a eu une influence positive sur vous. Qu'a-t-il fait pour avoir cette si grande influence?

Mon professeur de mathématiques de cinquième secondaire est celui qui m'a le plus influencée. Il a proposé d'étudier divers théorèmes et démonstrations mathématiques dans le cadre d'activités parascolaires, ce qui m'a permis de développer et de stimuler ma curiosité scientifique.

Je dois ajouter qu'un autre professeur m'a beaucoup influencée, c'est mon directeur de thèse, qui m'a initiée à la recherche sur les petits corps célestes, aux applications des missions spatiales et mise en contact avec divers intervenants du secteur spatial, avec qui je travaille encore aujourd'hui.

Qu'aimez-vous le plus de votre emploi?

J'adore travailler sur des missions d'exploration spatiale envoyées vers divers astres de notre système solaire. Chaque mission est différente, excitante et complexe. Par exemple, faire orbiter une sonde autour de Saturne, c'est une chose, mais autour d'un astéroïde ou d'une comète, c'en est une autre. Je travaille sur la mission Cassini depuis quatre ans, et suivre la trajectoire si complexe de cette sonde est une aventure formidable et une expérience très enrichissante. Encore après douze ans, la mission fournit des données et fait des découvertes uniques et incroyables, et c'est extrêmement stimulant d'en faire partie.

Quelle personne vivante admirez-vous le plus? OU Qui sont vos héros dans la vraie vie?

Nos astronautes canadiens ont été une extraordinaire source d'inspiration au cours des années, mais la sélection de Julie Payette en 1993 est ce qui m'a fait découvrir cette profession et réaliser qu'il était possible de devenir astronaute. En ce sens, elle a été un véritable modèle. J'ai eu la chance de terminer mes études à l'Université McGill « avec » elle : en effet, elle a prononcé une allocution lors de notre cérémonie de remise des diplômes. Son mot de la fin – « ce n'est que le début » – me motive encore aujourd'hui. D'autres « héros » locaux m'inspirent aussi chaque jour. Par exemple, j'ai pris part à des courses avec d'excellents cyclistes : certains d'entre eux ont battu des records mondiaux tout en menant des carrières fructueuses. Leur détermination est très inspirante.

Quel est votre film de science-fiction préféré?

J'ai regardé La Guerre des étoiles à maintes reprises, et les trois qui ont lancé la saga sont ceux que je préfère. Cependant, le nouveau film L'arrivée, qui connaît beaucoup de succès en salle, est devenu l'un de mes favoris. J'ai bien aimé que l'on s'attarde sur la complexité de la communication entre les espèces et que l'on intègre la notion de temps à la dimension linguistique.

Quelle est votre devise?

Ne lâchez pas et restez calme.